Courteline, Georges

Georges Courteline (1858-1929)

Chronologie :

1858 : naissance, le 25 juin, de Georges Victor Marcel Moinaux, à Tours. Il est le fils de l'écrivain et journaliste Jules Moinaux (pseudonyme de Joseph Moineaux). Ses parents le laissent chez ses grands-parents. 

1863 : ses parents le font venir à Paris, à Montmartre, où ils s'étaient installés l'été. C'est là que, très jeune, il voit beaucoup de célébrités du théâtre. Son éducation se fera au collège de Meaux, où il découvre la littérature. Il y remporte des prix de narration et de récitation. Il part ensuite au lycée Rollin où il rate la deuxième partie de son baccalauréat. 

1881 : service militaire à Bar-le-Duc, qui l'inspirera pour ses pièces tout comme les expériences du quotidien qu'il a vécues. Cela ne dure que 7 mois, et il entre au Ministère des Cultes, où il va travailler pendant 15 ans. 

1891 : rédaction de Lidoire, qu'il écrit pout le fondateur du Théâtre Libre, Antoine. 

1896 : création de la goguette du Cornet, avec Paul Delmet, un compositeur. 

1899 : réception de la Légion d'Honneur. 

1905 : entrée à la Comédie Française avec La Conversation d'Alceste, en hommage à Molière. 

1910 : Bourbouroche entre au répertoire de la Comédie Française. 

1926 : élection à l'Académie Goncourt.

1929 : décès, le 25 juin (jour de sa naissance), à Paris. La rue Lariche, à Tours, a été renommée en son honneur. 

Oeuvres principales :

Les Gaietés de l'escadron (1886)

Messieurs les ronds-de-cuir (1893)

Bourbouroche (1893)

Les Bouligrin (1898)

Le Commissaire est un bon enfant (1900)

La Conversation d'Alceste (1905)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site