Perrault, Charles

Charles Perrault (1628-1703)

Chronologie

1628 : naissance, le 12 janvier, à Paris, de Pierre Perrault, avocat puis parlementaire à Paris, et Paquette Le Clerc. Il est le dernier de sept enfants (Jean, Pierre, Claude, Nicolas, Marie - qui meurt à 13 ans), et a un frère jumeau, François, qui meurt à 6 mois. Il est baptisé le lendemain. Il fait ses études au collège de Beauvais à Paris. Toutefois, il décide de quitter le collège afin de se lancer dans la lecture des grands textes sacrés et historiques. 

1651 : obtention de la licence de droit. Inscription au barreau mais par peur de l'annui, il devient commis auprès de son frère Pierre, receveur général des finances. 

1662 : décès de son frère Nicolas. 

1663 : bras droit de Colbert, chargé de la politique artistique et littéraire de Louis XIV. Contribution à la fondation de l'Acédémie des sciences et la refondation de l'Académie de peinture. 

1669 : décès de son père et de son frère Jean.

1671 : entrée à l'Académie française.

1680 : décès de son frère Pierre.

1687 : lecture du poème Le Siècle de Louis le Grand à l'Académie, où il parle d'Homère et des classiques avec un certain dédain. Il place son siècle au dessus de tout les autres, et se place comme chef de file des Modernes dans la Querelle des Anciens et des Modernes*. 

1688 : décès de son frère Claude. 

1694 : rédaction de la préface du Dictionnaire de l'Académie

1697 : publication des Contes, qui lui vaudront une reconnaissance éternelle.

1701 : publication des Hommes illustres..., recueil de cent deux biographies détaillées accompagnées de gravures. 

1703 : décès, le 16 mai, à Paris. 

Oeuvres :

Dialogue de l'amour et de l'amitié (1660)

Apologie des femmes (1694)

Contes de ma mère l'Oye, ou Histoires du temps passé (1697)

dont La Marquise de Salusses ou la Patience de Griselidis (91), Les Souhaits ridicules (93), Peau d'Âne (94), tous trois en vers ; La Belle au bois dormant (96), Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, Le Maître chat ou le Chat botté, Les Fées, Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre, Riquet à la houppe, Le Petit Poucet (97) sont écrits en prose. 

Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle (1701)

 

* Querelle des Anciens et des Modernes : les Anciens, menés par Boileau pensent que la création littéraire se fonde sur les auteurs de l'Antiquité, symboles de perfection artistique. Racine fait partie de ces Anciens ou Classiques comme le prouvent ses tragédies qui mettent en scène bon nombre de sujets antiques et qui respectent les principes de la Poétique d'Aristote. Les Modernes, au contraire, soutiennent que le XVIIème siècle a largement dépassé l'Antiquité, et que la création doit voir de la nouveauté et notamment de nouvelles formes. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site