Racine, Jean

Jean Racine (1639-1699)

Chronologie :

1639 : naissance à la Ferté-Milon, en Picardie, le 22 décembre. Il est le fils de petits notables.

1641 : décès de sa mère.

1643 : décès de son père. Il est pris en charge par sa grand-mère.

1649 : élevé par le couvent janséniste de Port Royal, où il reçoit une solide éducation religieuse et littéraire. Il y apprendra les langues et la poésie grecque entre autres.

1655 : entrée au collège Beauvais. A l'issue de ses études, il choisira une vie d'homme de lettres plutôt que d’ecclésiastique comme on lui prédisait.

1657 : à 18 ans, il est hébergé chez son cousin Nicolas Vitart qui lui fait découvrir le beau monde. C'est là que Jean écrit ses premiers poèmes. Il y rencontre Jean de la Fontaine. C'est aussi grâce à VItart, habile financier, que Racine va s'assurer l'aisance tout au long de son parcours. 

1659 : il ne rate pas l'occasion de se faire remarquer lors du mariage de Louix XIV.

1660 : soumet son poème dédié à la Reine La Nymphe de la Seine à Jean Chapelin, critique de l'époque, qui le corrige et se fait imprimer. Il écrit Amasie, sa première pièce de théâtre, refusée par le Théâtre du Marais et dont on ne sait rien.

1663 : le roi souffre de rougeole, Jean en profite pour écrire un nouveau poème lyrique Ode sur la Convalescence du Roi également corrigé par Chapelin.

1664 : premier succès au théâtre avec la Thébaïde, jouée par la troupe de Molière.

1665 : fait jouer Alexandre le Grand. Après ce succès, les comédiens veulent la monter au Palais Royal ce qui entraine l'effondrement des recettes du Palais Royal et la brouille entre Molière et Racine.

1666 : brouille avec les Jansénistes, à cause des écrits dramatiques, considérés comme pouvant empoisonner les âmes. 

1667 : parution d'Andromaque, qui remporte un franc succès.

1668 : parution de son unique comédie Les Plaideurs.

1669 : parution de Britannicus.

1670 : parution de Bérénice à l'occasion d'une joute avec Corneille qui écrit Tite et Bérénice.

1672 : parution de Bajazet et Mithridate.

1674 : parution d'Iphigénie.

1677 : parution de Phèdre qui rencontre un très grand succès. Suite à ce succès, il épouse une riche héritière et annonce qu'il n'écrira plus pour le théâtre pour se consacrer à l'histoire du roi.

1979 : suite à son mariage, il se réconcilie avec les Jansénistes. 

1689 : à la demande de Madame de Maintenon, il rédige une tragédie biblique Esther.

1690 : suite à une nouvelle demande de Madame de Maintenon, il rédige Athalie qui remporte un franc succès auprès du roi et des quelques personnes qui ont le privilège de la voir, mais elle est envahie par la critique.

1695 : Jean continue à accompagner le roi et est nommé Gentilhomme Ordinaire du roi.

1699 : décès, le 21 avril, à Paris, d'une tumeur au foie (ou d'un abcès). Le roi le fait inhumer à Port-Royal comme Racine le souhaitait. 

Oeuvres :

La Thébéïade (1664) - tragédie

Alexandre le Grand (1665) - tragédie

Andromaque (1667) - tragédie

Les Plaideurs (1668) - comédie

Britannicus (1669) - tragédie

Bérénice (1670) - tragédie

Bajazet (1672) - tragédie

Mithridate (1672) - tragédie

Iphigénie (1674) - tragédie

Phèdre (1677) - tragédie 

Esther (1689) - tragédie biblique

Athalie (1691) - tragédie biblique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×