Joyce, James

James Joyce (1882-1941)

Chronologie :

1882 : naissance, le 2 février, à Dublin en Irlande. Il est issu d’une famille catholique et l’aîné de 10 enfants.

1887 : son père John est fait collecteur d’impôts. La famille déménage à Bray, à une trentaine de kilomètres de Dublin. La maison se trouve à côté de celle d’une famille Protestante dont la fille Eileen est le premier béguin de Joyce.

1888 : entrée au Clongowes Wood College, un établissement jésuite.

1891 : rédaction de son premier poème Et tu Healy. Dans les années qui suivent, son père, qui se met à boire, est rattrapé par les impôts et les difficultés financières  de la famille commencent.

1892 : départ de Clongowes car ses parents ne peuvent plus payer les frais de scolarité. Il est alors placé à l’école des Christian Brothers.

1893 : entrée au collège jésuite, le Belvedere College de Dublin. Les professeurs entendent le faire entrer dans l’ordre des jésuites, mais il rejette la religion très rapidement. Il conserve toutefois une forte influence de Thomas d’Aquin, et notamment ses théories artistiques.

1898 : entrée à l’University College de Dublin, où il étudie le français et l’italien. Il commence à fréquenter les milieux littéraires.

1900 : publication d’un essai sur les travaux du Norvégien Henrik Ibsen dans la revue Forthnighly Review. Il apprend d’ailleurs le norvégien pour correspondre avec le dramaturge.

1903 : jeune diplômé, il part pour Paris où il dépense énormément. Il retourne alors en Irlande. La même année, sa mère décède des suites d’un cancer. Suite à cela il commence à boire.

1904 : rédaction d’une première autobiographie, mais cet essai est rejeté. Il entend alors le développer en roman (le futur Portrait). Le 16 juin, il rencontre Nora Barnacle, dont il tombe amoureux. La date est importante car c’est celle qui sera utilisée pour Ulysse. Sa vie est pourtant difficile à cause de ses mauvaises habitudes. Il retourne sur le continent, mais cette fois avec Nora. Ils arrivent à Zurich, où Joyce obtient un poste d’enseignant d’anglais. Mais suite à un malentendu, il est envoyé à Trieste, alors en Autriche-Hongrie.

1905 : naissance de leur premier enfant, Giorgio. Son frère les rejoint, mais les relations sont tendues à cause des problèmes d’alcool de James.

1907 : rencontre avec un de ses élèves, Ettore Schmitz, connu sous le nom d’Italo Svevo. Les deux s’échangent des critiques sur leurs écrits et Svevo, de confession juive, aide Joyce pour l’écriture d’Ulysse. Il est d’ailleurs la principale inspiration pour le personnage de Leopold Bloom.  C’est aussi à partir de ces années que ses problèmes de vue apparaissent. La même année, sa fille Lucia naît.

1909 : retour à Dublin avec son fils pour voir son père. Il rencontre aussi la famille de Nora à Galway pour la première fois.

1912 : dernier voyage en Irlande, pendant lequel il ne parvient pas à édité son recueil de nouvelles.

1914 : publication de son recueil, Gens de Dublin.

1915 : déménagement à Zurich, terre neutre, car l’Autriche-Hongrie est en guerre. Il survit financièrement grâce à l’aide de ses amis, de ses revenus d’enseignement, mais surtout grâce à l’éditrice britannique Harriet Shaw Weaver, qui devient son mécène.

1916 : publication du Portrait de l’artiste en tant que jeune homme aux Etats Unis. Sa renommée dépasse alors l’Europe et continue de croître.

1917 : on lui diagnostique un glaucome à l’œil. Il rencontre Gertrude Kaempffer avec qui il entretient une courte relation à Locarno. Elle lui inspire Gerty dans Ulysse.

1918 : publication des Exilés, sa seule pièce de théâtre. Ulysse est publié en feuilleton dans le magazine américain The Little Review.

1920 : départ pour Paris, où il reste pendant 20 ans. Il rencontre progressivement le Paris littéraire.

1922 : publication d’Ulysse (Ulysses), qui lui cause des ennuis avec la censure anglaise, notamment à cause des attaques contre l’Eglise. Le roman, inspiré de l’Odyssée d’Homère,  est celui de la consécration pour Joyce. Le style très particulier, notamment marqué par le flux de conscience (stream-of-consciousness), fait de lui l’un des auteurs phare du XXème siècle.  La même année il rencontre Marcel Proust.

1923 : début de la rédaction du Work In Progress, auquel Samuel Beckett qu’il va rencontrer aide.

1931 : mariage avec Nora. Pendant cette décennie se développe la schizophrénie de sa fille Lucia, qui demande de l’argent, tout comme des problèmes oculaires.

1939 : publication de Finnegans Wake, forme aboutie de son Work In Progress. Le style est poussé à l’absurde extrême tant il est difficilement compréhensible. L’année 39 marque son départ de France pour Zurich, après les invasions nazies.

1940 : retour en France pour le repos.

1941 : retour à Zurich pour terminer ses jours qu’il sent de plus en plus courts. Il y décède le 13 janvier. 

Oeuvres principales :

Gens de Dublin (Dubliners) (1914)

Portrait de l'artiste en tant que jeune homme (A Portrait of the Artist As a Young Man) (1916)

Exiles (Les Exilés) (1918)

Ulysse (Ulysses) (1922)

La Veillée des Finnegan (Finnegans Wake) (1939)

Stephen le héros (Stephen Hero) (posthume)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site