Saint-John Perse

Saint-John Perse (1887-1945)

Chronologie

1887 : naissance, le 31 mai, de Marie-René-Auguste-Alexis Leger (sans accent) à Point-à-Pitre en Guadeloupe. Il est le fils d'Edouard Leger, avocat-avoué et de Marie Dormoy, fille d'une famille de planteurs.

1899 : départ pour Pau avec sa famille.

1902 : rencontre avec le poète Francis Jammes, qui lui présente Paul Claudel, puis André Gide, qui le pousse à publier ses premiers poèmes. 

1904 : début des études de droit à Bordeaux qu'il finit après son service militaire. 

1909 : ses premiers poèmes paraissent dans la Nouvelle Revue française.

1911 : publication d'Eloges, qui regroupent ses premiers poèmes. 

1914 : affectation au service de presse de Théophile Delcassé, ministre. Puis il entre à la Maison de la presse du ministère des Affaires Etrangères. 

1916 : nommé secrétaire de la légation française à Pékin jusqu'en 1921. 

1922 : nommé à l'administration centrale du même ministère.

1924 : publication d'Anabase. Il commence à utiliser le pseudonyme de Saint-John Perse. 

1925 : nommé directeur du cabinet d'Aristide Briand. Il joue un rôle dans la rédaction des accords de Locarno qui tentent d'assurer la paix entre la France et l'Allemagne. Briand restera, même après sa mort en 1932, son maître à penser. 

1933 : nommé ambassadeur de France jusqu'en 1940, lors de son remplacement du secrétaire général du ministère des Affaires Etragères. Il tient ce poste près de 8 ans alors que les ministres changent presque chaque année. 

1940 : renvoi par Paul Reynaud pour passivité vis-à-vis de la politique du Reich. Il s'exile aux Etats Unis. Le régime de Vichy lui ôte sa nationalité française et le radie de l'ordre de la Légion d'Honneur. Là bas, il devient bibliothécaire à la Bibliothèque du Congrès, à Washington. Le Président Roosevelt, méfiant du Général de Gaule comme Léger accepte de l'écouter, fait exceptionnel. 

1942 : publication d'Exil

1943 : publication de Pluies et de Poème à l'étrangère.

1944 : publication de Neiges

1946 : publication de Vents.

1956 : publication d'Amers. Il revient tous les étés en France, sur la presqu'île de Giens, où des amis américains ont acquis une propriété pour lui. Il se marie aussi avec Dorothy Russel, une Américaine de 20 ans sa cadette. 

1960 : réception du Prix Nobel de littérature. 

1963 : publication de Oiseaux, en partie inspirés par le travail de Georges Braque. 

1975 : décès le 20 septembre sur la presqu'île de Giens, dans le Var. 

Oeuvres principales :

Eloges (1911)

Anabase (1924)

Exil (1943) - qui regroupe PluiesNeiges et Poème à l'étrangère.

Amers (1956)

Oiseaux (1963)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site