Réalisme

Le réalisme est un courant artistique du milieu du XIXème siècle. Le courant s’inscrit en réaction au Romantisme, et entend de montrer une image de la réalité la plus fidèle possible. La vraisemblance est le point central du réalisme, qu’il s’agisse des personnages ou des actions. 

Historique.

Ce courant naît à un moment où la presse se développe énormément et où l’intérêt pour le fait divers grandit. La production est aussi plus grande, si bien que les romans-feuilletons voient le jour, eux-mêmes publiés dans les journaux. L’écriture devient alors un travail de recherche sur la société.

C’est avec Honoré de Balzac que l’on peut parler de réalisme. Sa Comédie Humaine en est la représentation même car elle donne un panorama assez large de la société française de son époque, hormis la classe ouvrière, Balzac étant fasciné par la bourgeoisie. C’est ainsi que l’on peut voir l’importance du contexte historique dans les œuvres réalistes. Cependant, son regard sur la société dérange parfois car son œuvre met en avant les travers sociaux de l’époque. A travers son œuvre, Balzac entend devenir « historien des mœurs de son temps ».

Toutefois, le courant ne dure pas et il donne rapidement naissance à d’autres courants comme le symbolisme et le naturalisme. Il n’y a d’ailleurs pas de chef de file précis car Flaubert a refusé cette acceptation.

Manifestations.

Le réalisme utilise énormément le contexte social, car les romans réalistes se fondent sur une étude du quotidien. Le but est en partie de critiquer la bourgeoisie, considérée comme trop étroite d’esprit et trop proche de l’argent. Les réalistes se fondent aussi sur le milieu social comme ayant une influence sur les individus.

Les auteurs étudient et se renseignent sur leurs sujets avant d’écrire. Ainsi, Flaubert savait comment fonctionnait l’arsenic avant de rédiger Madame Bovary. Les événements de février 1848 de l’Education sentimentale, en plus d’être issus de l’expérience de l’auteur, ont subi des études pour recueillir divers points de vue. Cela explique aussi le vocabulaire précis des romans réalistes.

Le héros du roman, quant à lui, n’est plus un personnage exceptionnel, mais bien un personnage commun de la société car il est nécessaire de le rendre crédible et plus proche de la réalité. De plus, le point de vue interne est plus franchement utilisé car il permet rendre de compte de la société à travers les yeux d’un seul personnage. Aussi les descriptions, tout comme le vocabulaire, sont-elles précises et plus détaillées.  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×