Romantisme

Le Romantisme est un courant littéraire d’origine allemande. Il débute en France au début du XIXème siècle et concerne autant la littérature que les autres arts (notamment la peinture). Il éclot en réaction au rationalisme des Lumières, et promeut l’imagination libérée. Le début du XIXème est politiquement et socialement instable, ce qui se répercute sur les auteurs qui s’expriment à travers ce courant. Toutefois, certains auteurs du XVIIIème siècle sont appelés pré-romantiques car ils annoncent un courant plus grand, après les Lumières.

Un artiste romantique est la plupart du temps un artiste engagé, à la recherche d’un idéal, autant politique que spirituel.

Le Romantisme, contrairement aux Lumières qui se fondent sur les idéaux humanistes de la Renaissance, prend en compte la littérature du Moyen Âge, comme dans Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. Les auteurs redécouvrent aussi William Shakespeare.

Le courant touche tous les gens littéraires, à savoir le théâtre, la poésie et le roman et se remarque grâce à certains thèmes récurrents :

> Le « moi » est exalté, ce qui explique une forte utilisation de la première personne, ainsi que la naissance de l’autobiographie. Le « moi » s’affirme et l’auteur assume pleinement ce qu’il avance. C’est ainsi que l’individu prime sur la personne sociale. Cette idée se développe d’ailleurs tout au long du siècle.

> La mélancolie est partout dans les œuvres romantiques, car l’auteur se sent impuissant face aux événements. L’auteur romantique se sent isolé dans une société qu’il a du mal à comprendre, et il se réfugie dans sa solitude. Dans la même veine, l’écrivain romantique se sent maudit par sa condition, et incompris. On appelle cela le « mal du siècle ».  Toutefois, la passion, surtout amoureuse, est aussi très récurrente car c’est elle qui permet l’inspiration et l’énergie de l’artiste. Les œuvres mettent ainsi en valeur la vigueur des mouvements et de la force humaine. Les registres lyriques et élégiaques sont donc les registres qui prévalent dans le Romantisme.

> La proximité avec la nature se retrouve constamment dans les œuvres romantiques. Cette nature est sans limite et sauvage. L’auteur aspire aussi au Beau et à l’Infini.

> Le fantastique est souvent présent dans les œuvres romantiques. Il est lié à l’exaltation de l’imaginaire. Cela peut mener à la folie.

> La spiritualité, et donc la proximité à Dieu, est récurrente. Cela va de pair avec la volonté de se mettre en avant et de montrer, d’une certaine manière, son génie.

> L’auteur est appelé par l’ « ailleurs » et l’exotisme, ce qui explique la fascination pour l’Orient ou l’Italie. Ceci s’explique par les mythes formés autour des campagnes napoléoniennes puis par les politiques orientales qui suivent le Consulat et l’Empire. Cet intérêt a donné naissance au concept d’Orientalisme, que l’on retrouve très souvent, notamment en peinture chez Delacroix.

Principaux auteurs romantiques.

Poésie : Hugo, Lamartine, Musset, Vigny

Théâtre : Hugo, Musset, Vigny

Roman : Chateaubriand, Hugo, Constant, Mme de Staël, Musset, Stendhal

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site