Merveilleux

Le registre merveilleux est un mélange entre la réalité et l'irréel. Les éléments surnaturels sont acceptés dès le départ et ne sont jamais une surprise pour le lecteur. Il doit s'attendre à tout. Contrairement au fantastique qui a pour vocation d'effrayer ou de maintenir un suspense, le merveilleux est plutôt étonnant et fait entrer le lecteur dans un monde différent du sien. Le merveilleux est le registre des contes de fées par excellence. Il faut cependant faire attention : le registre merveilleux n'est pas forcément heureux ou fait pour les enfants. Le méchant de l'histoire peut gagner (comme dans Le Petit Chaperon rouge de Perrault), ou le texte peut avoir une vocation philosophique. Ainsi les contes de Voltaire sont-ils marqués par le registre merveilleux, sans pour autant être faits pour les enfants. Les écrits de science-fiction sont aussi généralement merveilleux à travers les utopies qu'ils présentent car ils répondent aux critères du registre. 

En général, les schémas narratifs sont simples, mais les indices spatio-temporels imprécis : le conte commence par "il était une fois" et les lieux sont souvent une forêt ou un château, sans détails. Les personnages sont stéréotypés (les princesses, les chevaliers, les fées...) et appartiennent à des catégories bien particulières. Des figures telles que la personnification ou la prosopopée sont fréquentes pour rendre l'improbable humain. Toutefois, lorsqu'il s'agit de dystopies ou d'utopies, le schéma narratif est plus complexe, mais les éléments de ce genre d'écrits sont les mêmes et reviennent sans cesse. Le merveilleux répond donc aussi à des schémas d'écriture et des lieux communs. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×