Adjectif qualificatif

Un adjectif est étymologiquement un terme qui s'ajoute (ad-jectum, jeté à côté) à un nom pour apporter une précision. L'article présent traite des adjectifs qualificatifs, c'est-à-dire ceux qui apportent une propriété particulière au nom. Ils s'opposent aux adjectifs "déterminants". 

On distingue les adjectifs simples, des termes uniquement adjectifs (rapide, gentil, bon, bleu...), les adjectifs complexes, issus d'une dérivation ou d'une affixation (gentil => gentillet, Paris => parisien), et les adjectifs composés (bleu-vert, sourd-muet,...). 
D'autres adjectifs sont issus de conversions. Ils peuvent êtres des participes passés (mort, usé, drogué), des adjectifs verbaux (brillant, parlant) ou des noms utilisés comme adjectifs (menteur, vache...).  

Les adjectifs servent à créer des adverbes qui reprennent leur valeur qualificative (chaud/chaudement). 

Utilisation de l'adjectif qualificatif.

Un adjectif qualificatif peur avoir trois fonctions dans une phrase :

- attribut, s'il est relié au nom par un verbe. Il peut être attribut du sujet (Cet homme est intelligent) ou attribut de l'objet (Je trouve cet homme intelligent). 

- épithète, s'il qualifie le nom à l'intérieur d'un groupe nominal. Il n'est alors pas nécessaire à la compréhension (Cet homme intelligent est beau). 

- apposé, s'il est séparé du groupe nominal par une virgule (Cet homme, intelligent depuis son enfance, est aussi beau). 

- certains adjectifs sont utilisés directement comme adverbes : bas, bon, chaud, cher, clair, court, creux, droit, dru, dur, faux, fin, fort, froid, haut, juste, mauvais, menu, raide, ras. 

Le genre et le nombre.

En règle générale, en français comme dans un grand nombre de langues, l'adjectif s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Si un chat est noir, sa fourrure sera noire. 

> le genre. En général, un adjectif prend un -e au féminin. Ex : chaud - chaude. 

Les adjectifs en -e au masculin ne changent pas au féminin. On les appelle épicènes. Ex : un enfant calme - une fille calme. 

Toutefois, certains adjectifs varient beaucoup plus que cela. 

 

MASCULIN   FEMININ   EXEMPLES
-c     -che
-que
  sec, sèche
laïc, laïque 
 -el, -eil, -on
-et, -ien, -s*
-ul 
 

 double la consonne et
ajoutent un -e 

  gros, grosse
nul, nulle
ancien, ancienne... 
 -er    -ère    étranger, étrangère
 -eur    -eresse
-euse 
-trice
   vengeur, vengeresse
 trompeur, trompeuse
novateur, novatrice 
 -f    -ve    neuf, neuve
 -gu    -güe**    ambigu, ambigüe
 -x    -se    frileux, frileuse***

*certains adjectifs en -s sont tout à fait réguliers (ras, rase)
**est aussi accepté le tréma sur le e.
***sauf doux qui donne douce. 

 D'autres encore connaissent des changements encore plus importants comme beau, belle ; fou, folle ; vieux, vieille ; etc. 

Il existe des adjectifs qui ne s'utilisent qu'au masculin, ou uniquement au féminin.

Au masculin Au féminin
aquilin, avant-coureur, ballot,
benêt, coulis, coûtant, échéant, grégeois,
précurseur, salant, salaud, saur, vairon. 
 bée, bissextile, cochère, crasse, dive,
enceinte, épinière, fapitière, gammée,
grège, infuse, océane, palière, patronesse,
peccante, philosophale, picrocholine, pie, porte,
poulinière, régale, tourière, trémière, vaticane,
vomique. 

 

> le nombre. En général, un adjectif prend un -s au pluriel. Ex : bon - bons.

Mais il existe des exceptions :

- les adjectifs en -x conservent leur -x final. Ex : un homme vieux - des hommes vieux.
- les adjectifs en -al, -au, -eau et -eu prennent un -x au pluriel. Il existe des exceptions comme naval-navals ou feu-feus (dans le sens de décédé).
- les adjectifs de couleur sont invariables s'ils sont issus d'un mot étranger ou d'un nom.

Cas particuliers du genre et du nombre

> les adjectifs composés s'accordent s'ils sont formés de deux adjectifs (des hommes sourds-muets). S'ils sont formés d'un adverbe et d'un adjectif, seul l'adjectif s'accorde (des toiles avant-gardistes).

> les adjectifs nu, demi et mi s'accordent s'ils sont placés avant le nom, mais pas s'ils sont avant. Ex : une demi-heure, une heure et demie. 

> les adjectifs beau, fou, mou, nouveau et vieux changent au masculin singulier s'ils sont placés devant le nom qui commence par un "h" muet ou une voyelle en bel, fol, mol, nouvel et vieil. Ex : un homme vieux, un vieil homme. 

> les adjectifs nul, aucun et chaque s'emploient toujours devant un singulier (sauf si le mot ne possède pas de singulier). Ex : chaque jour, aucune personne, nulle envie. 

> avec l'expression "avoir l'air", l'adjectif s'accorde avec le nom s'ils s'agit d'une chose. S'il s'agit d'une personne, l'accord peut se faire avec le mot "air" en fonction de ce qu'on veut signifier. Ex : La pomme a l'air belle. Elles ont l'air triste ou Elles ont l'air tristes. 

> Avec plusieurs noms :
- si l'adjectif qualifie tous les noms de même genre, il s'accorde au même genre et au pluriel. Ex : Un livre et un film intéressants. Une chemise et une pochette bleues.
- si l'adjectif qualifie tous les noms de genre différent, il s'accorde au masculin pluriel. Ex :  Un jardin et une maison fleuris. 

Le degré de l'adjectif

Un adjectif qualificatif peut lui même être qualifié, soit en fonction d'un autre adjectif (comparaison), soit en l'intensifiant. 

> Le degré d'intensité. Il peut être soit faible, modéré ou élevé. Il peut se traduire par des adjectifs mêmes (minuscule, énorme, splendide), des adverbes (assez, plutôt, très, peu) ou des affixes (super-, sous-, -issime). Ces degrés d'intensité peuvent traduire un registre de langue particulier. 
Les superlatifs, qu'ils soient relatifs (Il est le plus vieux de la fratrie) ou absolus (Il est très/assez vieux), marquent l'intensité des adjectifs.  

> Le degré de comparaison.  

Comme pour l'intensité, il existe 3 types de comparatif : de supériorité (plus... que...), d'égalité (aussi... que...) et d'infériorité (moins... que...). Ex : Thomas est plus grand que les autres. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site